Des nouvelles du potager

L’aventure continue au fil des journées chaudes et ensoleillées.

Normalement en permaculture, on n’arrose pas, mais sur un balcon en ville, c’est plus difficile. Donc j’arrose et j’hésite : une fois trop, une fois pas assez. Mes hésitations se lisent sur les feuilles des plants de tomates. Un motif à l’image de mes apprentissages.
Parfois j’oublie de récolter : cette tomate est magnifique, mais nous sommes invités chez des amis, je la cueillerai demain, ou après-demain… ou j’en ferai des graines pour l’année prochaine.
La saveur des légumes vraie selon le jour de leur cueillette. Il n’y a pas un goût de fraise, mais DES goûts de fraise. On les mange souvent immédiatement, car le froid du réfrigérateur ternit indéniablement leur saveur. Le meilleur moment pour récolter ? Dans le frais du matin après un petit arrosage ou dans la chaleur de la fin de journée, lorsque les légumes sont gorgés de soleil.

On déplore quelques pertes, notamment dans les rangs de laitues qui se sont fait « manger de l’intérieur », mais je n’ai pas bien compris par qui. Le framboisier s’est éteint sans crier gare (champignons ?). La vigne s’est aussi fait grignoter quelques feuilles par des « petites virgules noires » minuscules (Altise de la vigne) ? Les grappes sont intactes et 5 fois plus nombreuses que l’an dernier donc on reste très fiers de notre chasselas.  Échec retentissant des melons. Jolie association entre les haricots et les pieds de maïs. Pléthore de tomates multicolores et encore beaucoup de fraises. Les poivrons et les piments sont aussi bien visibles à présent. Un plan d’aubergine affiche de belles promesses.

Du côté du lombricomposteur, nos vers de terre sont aux anges, ils raffolent des pastèques et autres restes de fruits d’eau que nous mangeons presque tous les jours : des moucherons s’invitent au festin et c’est une plante carnivore qui a mis bon ordre à cette invasion avec une efficacité redoutable.

Aucun engrais autre que le jus de notre compost et il semble que ça soit suffisant. Il ressort de nos savants calculs que notre production est de l’ordre de 3 kilos par mètre carré. Bon appétit !

Blooming companies vous accompagne pour gérer vos finances personnelles et vos projets entrepreneuriaux de manière durable en appliquant les principes de la permaculture. La permaculture est une méthodologie éthique de conception de systèmes inspirés de la nature.
> Inscrivez-vous pour recevoir nos prochains articles.

Aucun commentaire
Poster un commentaire

 |