Blog

Blooming Companies / Argent  / On ne peut pas vendre ce qui ne s’achète pas
On ne peut pas vendre ce qui ne s’achète pas

On ne peut pas vendre ce qui ne s’achète pas

Il y a des choses qui ne s’achètent pas, mais qu’on cherche à vous vendre. Décoder le registre lexical de la publicité est une manière simple et très facile d’identifier ce qui nous manque au quotidien. Nul besoin de dépenser pour  le réapproprier, juste de se recentrer. Et ça, c’est gratuit.

Sans être linguiste, en tant que rédactrice, je suis très attentive aux mots. Leur usage, leur omission, leur support, leur finalité sont à mes yeux des marqueurs de notre société, de ce qui s’y joue.

Dans les années 70, le mot liberté était sur toutes les lèvres. Liberté d’expression, liberté sexuelle, «libertés fondamentales et inaliénables». En France, les manifestations de mai 68 visaient à établir ces libertés. Un mot qui était aussi courant à ce moment était «espace», l’espace au sens de la grandeur, de l’ouverture, des «grands espaces», la conquête de l’espace.

Aujourd’hui ces mêmes mots circulent toujours dans la société, mais ils ne sont plus aux mêmes endroits. Le mot liberté est entré dans le vocabulaire publicitaire. Les opérateurs téléphoniques vendent des forfaits liberté, des fournisseurs de crédits à la consommation proclament restaurer notre liberté. Imperceptiblement, nous modifions notre posture et nous nous en remettons à des prestataires pour assurer ce qui nous est propre. Là où il nous suffirait de renouer avec nous-mêmes, nous cherchons à l’extérieur l’illusion de notre intériorité.

Récemment lors d’une formation, une participante exprimait avoir besoin de ressentir la puissance et la liberté. À ma grande surprise, l’animatrice lui a «vendu» l’idée d’une voiture en leasing. «Pour ressentir puissance et liberté, rien de tel que d’appuyer sur la pédale de l’accélérateur. Renseigne-toi, il y a des leasings très abordables, dès 200 francs par mois». Je me suis félicitée de réussir à sentir ma propre puissance et ma propre liberté en courant, tout simplement, en ressentant ma propre accélération.

Il en est de même pour le mot espace qui au lieu de désigner l’immensité sert désormais à cloisonner, à séparer: l’espace fumeur, l’espace enfant, l’espace voyageur, l’espace publicitaire…

Peut-on vraiment acheter de l’assurance, de l’authenticité, de la confiance? Ou ne devrait-on pas plutôt les ressentir de l’intérieur?

La prochaine fois que vous vous apprêterez à faire un gros achat, prenez le temps de lire entre les lignes du message publicitaire. Votre envie d’achat est-elle un besoin – très légitime — de vous connecter à ce qui vous est propre? De vous rassurer sur votre nature? Existe-t-il d’autres manières de répondre à ce besoin?

Blooming companies vous accompagne pour gérer vos finances personnelles et vos projets entrepreneuriaux de manière durable en appliquant les principes de la permaculture. La permaculture est une méthodologie éthique de conception de systèmes inspirés de la nature.
> Inscrivez-vous pour recevoir nos prochains articles.

Aucun commentaire
Poster un commentaire

 |