Blog

Blooming Companies / Permaculture et Business  / Observer et interagir, le premier principe de la permaculture.
observer

Observer et interagir, le premier principe de la permaculture.

Observer attentivement une situation et interagir avec les acteurs avant de lancer son projet est une sagesse de permaculteur. Elle peut être appliquée à beaucoup d’autres domaines, y compris à l’entrepreneuriat. les précieuses informations qui seront recueillies lors de cette phase d’observation permettront d’ajuster le projet de telle sorte qu’il ait le plus de chances possible de se concrétiser. De plus, observer est une source d’inspiration. Observer sans juger, sans se presse, permet d’élaborer un catalogue de solutions, de repérer des motifs, des schémas récurrents et de les intégrer.

Observer : la première étape essentielle en design de permaculture.

En permaculture potagère, on recommande d’observer le terrain voué à la culture pendant une durée d’un an. Y voir s’y succéder le cycle des saisons, observer quelles plantes poussent spontanément (plantes bio-indicatrices), en tirer des conclusions sur la nature du sol.  Observer l’ensoleillement et son pendant, l’ombre, d’éventuels vents, le cycle de l’eau, la pente, la présence d’éventuels ravageurs, de voisins qui travaillent en agriculture conventionnelle et répandent généreusement leurs pesticides…

L’observation minutieuse et une interaction attentive vont intégrer plus efficacement l’intervention humaine au projet. Souvent, des leviers de créativité importants pour réduire la dépendance vis-à-vis des énergies non-renouvelables ou des matériaux non recyclables se déploient pendant la phase d’observation.

Ce n’est qu’au moment où il dispose de toutes ces données que le permaculteur sort son crayon pour élaborer un design (un projet) de permaculture. Ce dernier répondra à la fois aux contraintes et aux opportunités du lieu et lui permettra d’atteindre des objectifs réalistes.

Observer : la première étape essentielle dans un projet entrepreneurial.

Dans notre société, qui court à toute vitesse, il est tentant de vouloir lancer un projet entrepreneurial « sur les chapeaux de roues » pour être dans la tendance. Dès les quelques premiers fonds réunis, il faut passer à l’action. Et pourtant. Combien de projets auraient pu être ajustés à la lumière d’un temps d’observation suffisant. Observer son futur client, le rencontrer, interagir avec lui, solliciter son avis avant même d’avoir un produit ou un service à proposer permet d’identifier des leviers et des freins indécelables sans cette étape de rencontre.

Je vois souvent des personnes qui partent de leur vécu pour élaborer un modèle d’affaires.

« Je n’ai pas trouvé de sac à langer que j’aie trouvé joli et pratique ».
« Je voudrais automatiser toutes ma comptabilité en ligne »

C’est une base intéressante mais elle demande à être confirmée et validée. Curieusement (ou pas), il y a parfois de bonnes raisons à ce que le service n’existe pas. Il se peut qu’à cet endroit précis, le projet d’entreprise ou de service ne soit simplement pas viable.

Observer : un luxe qui s’est déplacé dans la société.

Par le passé, les milieux académiques et urbains de la société avaient le quasi monopole de l’observation et de l’analyse. Aujourd’hui, les systèmes de hiérarchie de la connaissance sont moins francs. De sorte que ce type d’approche indépendante et systémique se diffuse davantage socialement et géographiquement. Dans ce contexte, les étiquettes ou les comportements ne sont plus des signes de compétence aussi probants que par le passé. Lorsqu’il s’agit d’évaluer d’éventuelles solutions de conception il nous revient de compter sur nos propres capacités d’observation et d’interaction sensible pour élaborer la voie la plus juste.

Accordez-vous le temps d’observer et d’interagir avant de lancer votre projet.

Que vous ayez en tête de lancer votre entreprise ou d’amorcer une phase de croissance, des imprévus  vous feront « perdre du temps ». Plutôt que de vous fustiger pour le « retard », consacrez ce temps à préciser votre observation. Est-ce que votre proposition de valeur répond à un besoin du marché ? A qui allez-vous rendre service ?

C’est valable pour tout: rencontrer vos futurs clients pour un projet de produit ou de service, lancer un sondage ou une étude de marché, rencontrer le voisinage pour un projet immobilier, faire un stage ou une formation qui précisera un aspect de votre pratique. Oui, les choses ont toujours l’air beaucoup plus simples en théorie qu’en pratique. Oui, une simple observation peut conduire à une adaptation essentielle de votre modèle d’affaires. En outre, cette phase d’observation permet d’élargir votre réseau. En parlant de votre projet, en le confrontant, en le faisant évoluer, vous le faites déjà vivre et vous lui aménagez un accueil dans le futur.

Cette série de billets de blog propose de transposer les 12 principes de la permaculture à la vie entrepreneuriale.

Principe 1: Observer et interagir.

Principe 2: Collecter et stocker l’énergie

Principe 3: Créer une production

Principe 4: Appliquer l’auto-régulation et accepter la rétroaction.
Principe 5: utiliser et valoriser les services et les ressources renouvelables.

Principe 6: Ne pas produire de déchets.

Principe 7: Partir des structures d’ensemble pour en arriver aux détails.

Principe 8: Intéger plutôt que séparer.

Principe 9: Utiliser des solutions à des petites échelles et avec patience.

Principe 10: Utiliser et valoriser la diversité.

Principe 11: Utilisez les interfaces et valoriser les bordures.

Principe 12: Utiliser le changement et y réagir de manière créative.

Blooming companies vous accompagne pour gérer vos finances personnelles et vos projets entrepreneuriaux de manière durable en appliquant les principes de la permaculture. La permaculture est une méthodologie éthique de conception de systèmes inspirés de la nature.
> Inscrivez-vous pour recevoir nos prochains articles.

Aucun commentaire
Poster un commentaire

 | 

 

Quel est votre talent naturel ? La ressource inépuisable dont vous ne voyez même pas la valeur tant elle vous est familière ?

Découvrez l’abeille, le papillon, l’araignée ou la fourmi et l’histoire qu’ils racontent : un petit bout de vous sur lequel vous appuyer pour avancer sans difficulté.