Blog

Blooming Companies / Consommation - mode de vie  / Nos vacances aux Cabanes du Mont dans l’Ajoie.
Cabanes du Mont

Nos vacances aux Cabanes du Mont dans l’Ajoie.

Il y a plusieurs manières de voyager. On peut partir à l’autre bout de la planète (et assumer le bilan carbone qui va avec) ou explorer son quotidien sous un autre angle. Il y a un monde à coté des autoroutes de nos habitudes. On peut aussi partir de ses besoins. Nous, on avait besoin de chlorophylle et c’est ce qui nous a permis de découvrir les Cabanes du Mont, dans le Jura (oui, oui, le Jura suisse) 

Réinventer le mot voyage.

Je me souviens d’une discussion entre amis lorsque nous avions la petite trentaine. Un couple rentrait d’Amérique du Sud et s’extasiait de la facilité de communiquer avec les autochtones. Ce à quoi d’autres participants à la discussion, un peu cyniques, avaient répondu « Mais tu as déjà essayé de parler à ta voisine ? Comment tu peux dire que les gens sont plus ouverts et communiquant ailleurs alors que tu ne dis même pas bonjour à ceux que tu croises tous les jours ? »

Sans faire de morale, vous voyez l’idée. On cherche parfois très loin ce qu’on a sous le nez.
En ce qui nous concerne (famille de 4 avec enfants), après avoir vécu quelques états de fatigue extrême suite à des décalages horaires rocambolesques ou des trajets en voiture interminables, on essaie de faire simple. On part de nos besoins. Envie de bouger ? Envie de voir des amis ? Envie de montagne ? Envie d’eau ? Et on cherche l’inspiration dans notre environnement proche. Cette année, notre besoin, c’était – aussi bizarre que ça puisse paraitre – du vert. De la chlorophylle, du calme, du frais.

Les cabanes du Mont à Coeuve

Internet nous a mené à Christophe. Christophe a créé il y a un peu plus d’un an « Les Cabanes du Mont ». Tout a commencé par la longue et difficile traversée d’un désert juridique (qui a dit que l’entrepreneuriat était une promenade de santé ?). La construction en forêt est purement et simplement interdite en Suisse. Christophe a donc du se faire entendre pour faire jurisprudence et se voir autorisé à construire quatre cabanes dans les arbres. Ces dernières accueillent les touristes à l’année.

Des partis pris forts

Christophe a d’emblée pris le parti de la qualité. Les matériaux sont magnifiques. On ressent une attention au détail tant dans la décoration que dans le contenu du  panier que l’on hisse le matin via un système de poulie pour découvrir le petit déjeuner .
S’il a bel et bien opéré une transition de carrière, Christophe n’a pas tourné le dos à « sa vie d’avant », bien au contraire. Il  s’est appuyé sur le réseau de fournisseurs qu’il avait constitué lorsqu’il travaillait dans le commerce de meubles.
La construction est plus que durable. L’isolation des cabanes est telle qu’un rien les tient au chaud. Ce faisant, elles peuvent accueillir des visiteurs à l’année.

Jamais seul, ni de près ni de loin.

Derrière Christophe, il y a Florence son épouse, et leurs filles. Comme souvent dans les projets entrepreneuriaux, c’est un projet de famille.
Et puis autour de Christophe, il y a un réseau exclusivement local de relations fortes tissées au fil des ans. Tous les corps de métiers qui sont intervenus sur le chantier sont du cru. Tous les prestataires viennent dans un rayon de 50 kilomètres.
Un peu plus autour, il y a un office du tourisme, qui soutient le développement des activités de tourisme local, des partenaires qui parlent du lieu et le font connaître.
Encore un peu plus loin, il y a le Canton, qui, in fine, a soutenu le projet.

Un bain de forêt… thérapeutique.

Pour ceux qui me suivent régulièrement, vous savez que je récupère encore d’une chute en début d’année. Les atmosphères calmes et naturelles m’attirent particulièrement. Au coeur des cabanes du Mont, on vit un véritable bain de forêt. Les larges baies vitrées des cabanes offrent en permanence une vue apaisante sur la forêt de hêtre. Le son et la lumière sont filtrés. Le sommeil se modifie. Le mien s’est raccourci (et donc normalisé) tandis que celui de mon mari s’est étiré. Les enfants étaient véritablement apaisés.
Nous n’avons pas choisi cette destination pour cela mais nous en avons véritablement ressenti les effets (prévoir quelques nuits d’affilées)

où est la cabane ?

où est la cabane ?

Une région ultra dynamique.

Le Jura suisse est une région à découvrir. Nous avons été surpris et séduits par son dynamisme et la qualité de l’accueil touristique. Balades en canoé, la découverte du circuit secret de Saint-Ursanne, le préhistorique parc de Reclère, la balade à dos de Franche-Montagne, la fête du cheval de Saignelégier… et encore, nous n’avons pas pu tout faire !

Et puisqu’il s’agit d’un blog sur la question des finances.

Les cabanes du Mont ne sont pas « bon marché » et c’est bien justifié par la qualité. les prix sont globalement moins élevés au Jura qu’en région lausannoise et nous nous sommes fait plaisir du point de vue des activités. Globalement, nous n’avons pas fait d’économies par rapport à un budget de vacances habituel. Par contre nous avons épargné la fatigue d’un long trajet et nous apprécions beaucoup l’idée de soutenir l’économie locale par notre consommation.

Bouquiner Blooming People aux Cabanes du Mont ?

Christophe est actuellement en train de lire Blooming People, manuel d’abondance à l’usage des jardiniers de la vie. Il est question de le distribuer aux cabanes du Mont. Des lits super moelleux aux hamacs à l’ombre, on ne peut pas rêver meilleurs salons de lecture 😉

 

retrouvez ici l’interview de Christophe à propos de son projet entrepreneurial.

BC_Interview_Christophe_Cabanes-Mont_180811 – Petite

Blooming companies vous accompagne pour gérer vos finances personnelles et vos projets entrepreneuriaux de manière durable en appliquant les principes de la permaculture. La permaculture est une méthodologie éthique de conception de systèmes inspirés de la nature.
> Inscrivez-vous pour recevoir nos prochains articles.

Aucun commentaire
Poster un commentaire

 |