Blog

Blooming Companies / Argent  / L’économie verte
économie verte

L’économie verte

L’économie verte est née en réaction aux dérives de l’économie rouge. Elle est pleine de bonne volonté mais très maladroite et au final peu efficiente…. Quand elle n’a pas carrément été détournée de sa finalité.

L’économie verte affiche patte blanche

L’économie verte regroupe les produits labelisés « bio », « durables », « Fair Trade ». Elle s’affiche comme étant consciente des enjeux mais quand on y regarde de plus près, c’est une jungle pas toujours recommandable.
D’une manière générale, l’économie verte exige de nouveaux investissements de la part des producteurs (particulièrement dans le domaine alimentaire), ces derniers se reportent sur le prix final du produit et sur le budget du consommateur.

Maladresses

Inspirée par de bonnes intentions, l’économie verte manque ses objectifs pour plusieurs raisons :

  • Les labels portent sur des critères partiels : un concombre « bio » est vendu emballé dans un un film plastique qui n’est pas biodégradable, des kiwis « bio » sont importés de Nouvelle-Zélande, le chocolat « fair trade » paie correctement les agriculteurs… qu’il expose à de hautes doses d’engrais et de pesticides (qui a dit « Fair Trade » n’a pas dit « bio »)
  • Ces labels se sont tellement multipliés que le consommateur y perd son latin. Certains labels encore largement valorisés sont devenus désuets.
  • L’économie verte se prête bien à ce qui a été nommé le « Green washing » : Sous couvert de label durable, on pratique une augmentatin de prix pas toujours justifiée. Le « Green washing » est un créneau de communication à part entière.

L’économie verte est très sensible au climat économique et peine à devenir perenne ou viable.

Contre-effets

Occasionnellement, l’économie verte peut créer ses propres revers. Un exemple emblématique est celui des produits ménagers. Des composants végétaux (acides gras de l’huile de palme) ont été substitué aux produits de synthèse. Intrinsèquement, cette évolution est favorable. Mais l’industrie s’est rapidement approprié cette innovation et l’a exploitée dans des proportions gigantesques. Au point que la plantation intensive de palme conduise à la destruction des forêts primaires. Atteints dans leur environnement, les orang-outangs sont une des espèces menacées de disparition suite à cette évolution.

Comme l’économie noire, l’économie rouge, l’économie rose ou l’économie bleue l’économie verte est une composante de notre économie globale.

Blooming companies vous accompagne pour gérer vos finances personnelles et vos projets entrepreneuriaux de manière durable en appliquant les principes de la permaculture. La permaculture est une méthodologie éthique de conception de systèmes inspirés de la nature.
> Inscrivez-vous pour recevoir nos prochains articles.

Aucun commentaire
Poster un commentaire

 |