Blog

Blooming Companies / Inspiration  / Le marchandage
marchandage

Le marchandage

La troisième étape du travail de deuil est celle du marchandage. Je l’aime bien, je la trouve mignonne. Elle m’inspire beaucoup de tendresse. C’est l’univers de l’économie verte : des bonnes intentions qui ne suffisent pas. 

Dans le marchandage, on n’est pas démuni, on peut agir alors l’énergie est au beau fixe ! C’est le terrain des surmotivés, des enthousiastes de la récup’. Il y a un esprit bon enfant, beaucoup de solidarité, une belle énergie. Un tissu social cousu d’espoir, de bonnes intentions et de bonnes résolutions. C’est l’univers des petites comptabilités vertes, ça négocie ferme !

Même si, soyons francs, le marchandage n’est pas toujours très honnête…

« On est passés au zéro déchets alors on peut se permettre de partir en vacances en Thaïlande cet hiver, ça compense »

« Je trie mon PET, je fais ma part de Colibri »

« On a instauré un repas végétarien par semaine à la cantine! »

Certains y voient une ligne d’arrivée : lorsque leur mode de vie sera irréprochable, ils assureront leur salut, ils auront « La conscience tranquille ».

Parfois j’observe des « concours » de bonnes intentions, c’est à qui aura l’attitude la plus écologiquement-irréprochable. La question des critères se pose rapidement et, au vu de la plasticité des informations qui circulent, c’est un point rapidement épineux.

Parce que bien sûr, pour que ça marche, il faut qu’on s’y mette tous, sinon ça ne sert à rien.

Les changements proposés sont raisonnables, ne relèvent pas d’un changement de paradigme très violent. Ce sont des adaptations de nos habitudes.

A l’échelle des entreprises, on observe ces mêmes symptômes. Par exemple dans la distribution, on trouve des produits bios mais emballés de plastique.
NB : Le marchandage est différent du Greenwashing, qui lui, relève du déni et de l’abus de confiance du consommateur.

L’énergie liée à la phase de marchandage s’éteint doucement.

Finalement, quand le moment est venu, on sent bien qu’à force de compromis avec soi-même, notre bilan carbone n’a pas vraiment bougé.

Un jour, on ressent de manière impérieuse que ça ne suffira pas, que l’ampleur du changement auquel nous devrons faire face est d’une autre mesure que le label bio de nos concombres, fussent-ils un peu plus chers.

Alors après, on fait quoi ? On passe à l’acceptation et à la reconstruction.

Blooming companies vous accompagne pour gérer vos finances personnelles et vos projets entrepreneuriaux de manière durable en appliquant les principes de la permaculture. La permaculture est une méthodologie éthique de conception de systèmes inspirés de la nature.
> Inscrivez-vous pour recevoir nos prochains articles.

Aucun commentaire
Poster un commentaire

 |