Blog

Blooming Companies / Livres  / La colère
colère

La colère

En tant qu‘étape d’un deuil, la colère est une émotion. Parfois irrationnelle, exprimée ou contenue, toujours violente. La colère porte en elle une énergie capable de soulever des montagnes.

Extraits choisis.

« Ils » ont tout foutu en l’air !

« Ils » ne pensent qu’au fric !

« Ils » ont pompé la planète, on va tous y rester !

C’est qui « ils » ? Ca dépend.

Parfois, « ils » sont « les riches »

Ou alors « les industriels »

Les « capitalistes »

Souvent aussi « Les politiques »

« Nos parents » : ils ne pouvaient rien faire sans bagnole ! »

En vérité, « ils » ça pourrait bien être un peu soi aussi alors… Ce n’est pas facile.

Relents de révolte.

La colère peut être tournée vers soi ou vers les autres, elle accompagne la prise de conscience qu’on ne pourra pas revenir à la situation originelle. Elle réveille la révolte, exacerbe le sentiment d’injustice.

En phase de colère, nous sommes sujets à de fortes contradictions.

Les reproches, les remords, le ressentiment, le dégoût, la répulsion sont les compagnons de voyage de cette pénible traversée.

Parfois on confond notre colère climatique avec une crise de la quarantaine ou une crise d’adolescence.

La colère n’est pas toujours très rationnelle. On entend alors maugréer autour de soi « Quelle mouche l’a piqué ? » « C’est quoi cette lubie de l’écologie ? »

Certains s’engagent dans des mouvements plus ou moins extrêmes, plus ou moins violents.

Politiquement, certains écolos sont « contre » et c’est tout.

Ils s’opposent, ils n’on pas d’autre proposition, ils sont fâchés. Profondément fâchés.

C’est scandaleux, c’est inadmissible et parfois… C’est tout.

Je ne dis pas que ces mouvements sont inutiles, je relève qu’ils sont l’expression d’une colère.

Une étape nécessaire.

Souvent, cette phase n’est pas bien comprise par l’entourage. Sa violence peut susciter le rejet. Les vegans agressent parfois les omnivores en questionnant de manière trop appuyée leur consommation de viande.

Qu’est-ce qui différencie un végétarien d’un végan ? La colère.

Personnellement, ces colères-là ne me font pas peur. Elles sont nécessaires.

A mes yeux, elles illustrent les prises de conscience et de ce point de vue, je trouve qu’elle sont un bon signe de l’évolution de notre posture sociale vis à vis des questions climatiques.

 

 

Après la colère, vient ensuite le marchandage

Blooming companies vous accompagne pour gérer vos finances personnelles et vos projets entrepreneuriaux de manière durable en appliquant les principes de la permaculture. La permaculture est une méthodologie éthique de conception de systèmes inspirés de la nature.
> Inscrivez-vous pour recevoir nos prochains articles.

Aucun commentaire
Poster un commentaire

 |