Blog

Blooming Companies / Non classé  / Collecter et stocker l’énergie : deuxième principe de la permaculture.
énergie

Collecter et stocker l’énergie : deuxième principe de la permaculture.

Dans la nature ou dans un potager, le temps consacré à la collecte et au stockage de l’énergie est saisonnier. L’abondance se dissipe et cette carence doit être anticipée. Dans le monde économique également, les flux sont saisonniers et non linéaires.

Vers une faillite énergétique.

Nous vivons une abondance sans précédent dans l’histoire de l’humanité. Malheureusement, elle est en grande partie liée à l’exploitation des réserves de combustibles fossiles et la limite est sous nos yeux. Il nous faut diminuer nos prélèvements car nous avons déjà atteint un niveau insoutenable.

En termes financiers, on pourrait dire que nous avons vécu en consommant le capital global d’une manière inconséquente qui mènerait n’importe quelle entreprise vers la faillite. C’est le moment d’apprendre à économiser et à réinvestir l’essentiel de cette richesse que nous dilapidons afin que nos enfants et leurs descendants puissent mener une vie acceptable.

Le fondement éthique de ce principe saurait difficilement être plus clair. Malheureusement, les notions conventionnelles de valeur, de capital, d’investissement et de richesse ne nous sont d’aucune aide dans cette tâche.

Repenser, redistribuer, réhabiliter l’énergie.

Notre définition biaisée de la richesse nous a détourné des possibilités de collecter les énergies disponibles localement. Aujourd’hui, nous pouvons poser un regard neuf sur cette éventualité et découvrir que nous disposons de suffisamment d’énergie pour rebâtir un capital tout en nous assurant un « revenu » pour nos besoins immédiats.

Parmi ces sources d’énergie, on trouve :

  • Le soleil, le vent, les marées et les eaux de ruissellement.
  • Les « déchets » des activités agricoles, industrielles et commerciales.

Un avenir serein passera par une redécouverte de sources d’énergies alternatives et complémentaires. Beaucoup de secteurs d’activité (agriculture, agroforesterie, construction, transports) seront concernés.

L’énergie est une chose. Son stockage, son acheminement sont également des enjeux importants. Le système actuel de distribution linéaire évoluera vers un système décentralisé capable non seulement de distribuer mais aussi de recevoir l’énergie produite par les usagers. C’est ce que l’on nomme les « Smart Grids »

Laisser libre cours.

Avec humilité, il nous faut réapprendre que nous n’avons pas à être acteurs de tout. Par exemple, l’abandon des espaces ruraux marginaux dans de nombreux pays, a créé des « espaces naturels modernes » sur des territoires bien plus vastes que ceux visés par les programmes de restauration écologique. La nature se restaure d’elle-même et reconstitue son capital biologique (sol, forêt, faune), sans apport de ressources non-renouvelables.

Le paradoxe de l’innovation technologie.

Paradoxalement, on peut être amené à qualifier d’un « bon investissement », l’emploi de solutions actuellement bon marché (du fait du prix très bas des énergies fossiles), pour restaurer le capital naturel.

Les stratégies permaculturelles ne renient pas la technologie ni l’innovation. Le mouvement « low tech » est un courant dans le courant. En revanche, une bonne dose d’esprit critique est requise dans la mesure où l’innovation technologique génère occasionnellement de nouveaux problèmes qui émergent sous d’autres formes.

Nous vivons une période d’intense créativité technologique et entrepreneuriale. Cette capacité brutale d’innovation nous vient au moment même où nous sommes face à un impératif d’évolution incontournable. Cette « renaissance » intellectuelle est une richesse qui doit être convertie dans la régénération du vivant.

Restaurer un cycle de l’énergie pérenne dans notre mode de vie, dans notre manière de produire et d’interagir est la clef de notre résilience.

 

Cette série de billets de blog propose de transposer les 12 principes de la permaculture à la vie entrepreneuriale.

Principe 1: Observer et interagir.

Principe 2: Collecter et stocker l’énergie

Principe 3: Créer une production

Principe 4: Appliquer l’auto-régulation et accepter la rétroaction
Principe 5: utiliser et valoriser les services et les ressources renouvelables

Principe 6: Ne pas produire de déchets

Principe 7: Partir des structures d’ensemble pour en arriver aux détails

Principe 8: Intéger plutôt que séparer

Principe 9: Utiliser des solutions à des petites échelles et avec patience.

Principe 10: Utiliser et valoriser la diversité

Principe 11: Utilisez les interfaces et valoriser les bordures

Principe 12: Utiliser le changement et y réagir de manière créative.

Blooming companies vous accompagne pour gérer vos finances personnelles et vos projets entrepreneuriaux de manière durable en appliquant les principes de la permaculture. La permaculture est une méthodologie éthique de conception de systèmes inspirés de la nature.
> Inscrivez-vous pour recevoir nos prochains articles.

Aucun commentaire
Poster un commentaire

 | 

 

Quel est votre talent naturel ? La ressource inépuisable dont vous ne voyez même pas la valeur tant elle vous est familière ?

Découvrez l’abeille, le papillon, l’araignée ou la fourmi et l’histoire qu’ils racontent : un petit bout de vous sur lequel vous appuyer pour avancer sans difficulté.