Blog

Blooming Companies / Livres  / Le choix de l’auto-édition.
auto-edition

Le choix de l’auto-édition.

Pour diffuser Blooming people, j’ai fait le choix de l’auto-édition. Pas par défaut ni par dépit mais par choix.

« Tu as trouvé un éditeur ? »

La question revient régulièrement, l’éditeur étant perçu comme un garant de la qualité éditoriale, de l’intérêt du sujet. Si quelqu’un est prêt à prendre un risque financier (puisque c’est bien de cela qu’il s’agit) pour vos écrits, c’est qu’ils sont de qualité, qu’ils ont de la valeur. Vu le sujet du livre, ça a du sens pour moi de « porter le risque financier ».

Rencontres éditoriales.

A Paris, j’ai rencontré un premier éditeur qui voulait bien entrer en matière pour autant que je réunisse une communauté de 5’000 fans de ma méthodologie. Mais dans ce cas, pourquoi aurais-je besoin d’un éditeur ? Pour la correction et la mise en page me dit-on. Ok, mais vu que je dirige une agence de rédaction, je travaille déjà avec des correcteurs et je devrais pouvoir trouver quelqu’un qui m’aide pour la mise en page. Cet éditeur-là ne voulait pas prendre de risque. Je peux le comprendre mais du coup, l’impact de son intervention me semblait limité. La voie de l’auto-édition m’a alors parue envisageable.

Ensuite, j’ai rencontré un autre éditeur qui a adoré mon livre, j’étais flattée. Il était d’accord pour le publier, pour autant que je renonce à mon exercice de style consistant à rédiger le livre au féminin par défaut. J’ai trouvé cela dommage parce que je trouve la thématique actuelle intéressante, pertinente. A l’heure du digital, plutôt que de s’écharper pour savoir si l’écriture inclusive est jolie ou pas, pourquoi n’aurait-on pas le choix du genre dans nos lectures ? Qu’est-ce que ça enlève au contenu ? Alors j’ai bien réfléchi, et j’ai renoncé aussi car j’avais très envie de tenter l’expérience. L’auto-édition m’est alors apparue comme une opportunité de liberté.

J’aurais pu continuer à chercher, mais je me suis arrêtée là.

Auto-édition

« Blooming People, manuel d’abondance pour les jardiniers de la Vie » est auto-édité. Il est certainement un peu plus spontané et moins parfait que s’il était passé par les processus de qualité d’un éditeur mais il existe. Et si chacun d’entre nous parle de ce livre à 3 personnes et que ces 3 personnes en parlent à leur tour, nous serons bientôt 5’000 😉
J’y ai passé énormément de temps. Sans doute que pour la deuxième partie, « Blooming companies – Précis de botanique à l’usage des entreprises florissantes », j’irai un peu plus vite. Mais la découverte de l’ensemble du processus, l »‘essuyage de plâtre » continu m’ont pris une énergie folle. J’avais l’impression d’être dans un jeu vidéo et qu’à chaque (petite) victoire succédait une nouvelle épreuve. Impossible d’avoir une vue d’ensemble, un rythme de croisière. Certaines étapes m’ont pris 10 fois le temps que j’avais imaginé, d’autres ont été franchies comme par magie. C’était un parcours initiatique, un vrai processus, qui a travaillé aussi à l’intérieur.

Je ne pourrais pas le recommander ou le décommander l’auto-édition. D’autant plus que je n’ai pas expérimenté l’édition traditionnelle.
Il me semble que ce sont des choix très personnels, qui correspondent aux affinités de chacun.

Cliquez ici pour acquérir Blooming People – Manuel d’abondance à l’usage des jardiniers de la Vie. au format papier.

 

Blooming companies vous accompagne pour gérer vos finances personnelles et vos projets entrepreneuriaux de manière durable en appliquant les principes de la permaculture. La permaculture est une méthodologie éthique de conception de systèmes inspirés de la nature.
> Inscrivez-vous pour recevoir nos prochains articles.

Aucun commentaire
Poster un commentaire

 |