Inspiration

Blooming Companies / Inspiration

  S'il y a une chose que j'aime beaucoup dans cette transition que vous amorçons collectivement, c'est qu'elle s'opère aussi au-delà des classes sociales. S'il est de bon ton chez les bourgeoise d'être écolo-bobo-branchouille et de faire l'apologie de "mon petit boucher local", "mon maraîcher bio". Ailleurs au même instant, d'autres stratégies émergent. Démonstration avec le potager de chantier de la Vallée de Joux.  Les laissés-pour-compte du repas de midi. Il y a quelques années, dans le cadre de mon agence d'événement ARCHI-EVENT, j'ai envisagé de mettre sur pied des cantines mobiles pour offrir...

Tribus urbaines a choisi de se faire accompagner très tôt dans son projet. Ce salon de coiffure spécialisée pour cheveux texturés (bouclés, frisés, crêpus, afro) va fêter dans quelques jours sa première année d'existence. Sylvie Makela et Carine Foretia racontent leur épopée.  Tribus Urbaines est une entreprise qui se consacre au soin des cheveux texturés (bouclés, frisés, crépus, afro). L’activité de l’entreprise se concentre sur trois domaines : Un salon de coiffure hautement professionnel, spécialisé dans le soin, la coupe et la coloration des cheveux texturés. Les processus chimique de lissage, le camouflage du cheveu...

Il y a beaucoup de manières de rencontrer un livre. Celui-ci est venu à moi. C'est le type de livre qu'on se réjouit d'avoir entre les mains. Qu'on lit du bout des mots pour le faire durer encore. Il traite d'un sujet essentiel, fondamental, une clef de notre société et de sa transition : risquer la liberté, oser un monde sans repère.   Le fil d'un dessin C’est probablement un minuscule dessin, dans un majestueux musée bernois qui a éclairé le chemin qui m’a mené jusqu’aux lignes de Fabrice Midal. Le dessin...

C’est une foule dense qui s’est pressé dans l’amphithéâtre de la HEP Lausanne, un soir grisouille de novembre. L’objet de toute cette attention : une conférence menée par Martin Beniston sur le rapport sufureux entre climat et médias. Comment la presse traite-t-elle le sujet ? Quel rôle jouent les réseaux sociaux? Quid des vagues de fake news à des fins d'audience ? En pleine réflexion sur la transposition des étapes de deuil à l’acceptation des enjeux climatiques, je prends ma place dans l'amphi. Dans le public, des étudiants, des scientifiques et...

Une aubergine de 154 grammes, 364 grammes de pommes de terre dans une ancienne poubelle à papier, une poignée de 164 grammes de radis, 184 grammes de tomates à bout de souffle, 29 grammes de minuscules carottes, 5 grammes de fraises et une orange de 35 grammes pour les vitamines, 30 grammes de chou plume pour les jus verts 3 petits poivrons à garnir de fromage blanc pour l'apéro : 39 grammes et des graines pour l'année prochaine. Ou quand le jardinage urbain rime avec modestie et diversité !  ...

En parallèle de l'écriture de livres, j'accompagne des entrepreneurs dans leur progression. Aujourd'hui, je vous propose un témoignage à deux voix sur l’un des premiers accompagnements. Sylvie Lutz a mis en place la méthodologie de Blooming Companies pour débuter son activité d’accompagnement des instituts d’esthétique.   Avec les mots de Sylvie Mon activité. J’accompagne les esthéticiennes, seules ou à la tête d’une équipe à ré-enchanter leur pratique. Forte de près de 30 ans d’expérience, je leur propose de poser un œil neuf et bienveillant sur leur quotidien. La finalité : une vie plus confortable...

Régulièrement, je vous emmène en voyage dans un paysage permaculturel pour découvrir le potentiel de cette approche. Cette exploration permet d'envisager d'autres paysages comestibles que les monocultures. Aujourd'hui le voyage est particulier puisque je vous parle de la ferme de la Goursaline où je viens tout juste d'effectuer  ma formation en design de permaculture.  Après le jardin des fraternités ouvrières, la ferme du Bec Hellouin, le Krameterhof, je vous propose aujourd'hui de me rejoindre à la ferme de la Goursaline. Je viens tout juste d'y achever mon Certificat de Design en Permaculture. Vue d'ensemble de la...

Il y a 6 mois presque jour pour jour, nous disions adieu à notre voiture familiale et tentions l’expérience de ne pas la remplacer. Le bilan de cette « expérience » nous surprend bien au-delà de ce que nous en attendions. Il y a 6 mois presque jour pour jour, notre Peugot 307 rendait l’âme après 8 ans de bons et loyaux services. Rayée et cabossée (en grande partie par mes soins, je l’avoue), ses sièges avaient accueilli quelques vomis d'enfants, les milliers de miettes des goûters et son coffre avait transporté des tonnes de...

« Maintenant, je suis prêt à renaître, j’envisage l’avenir avec sérénité et j'y contribue avec joie. » L’acceptation seule ne suffit pas. Une reconstruction lente et progressive se met en place. La renaissance prend forme quand la personne en deuil prend peu à peu conscience qu'elle est en train de se réorganiser pour répondre au nouveau contexte qui est le sien. Se reconstruire l'amène à mieux se connaître, à découvrir ses ressources personnelles et à prendre puissamment conscience de son existence et à s'épanouir dans des proportions étonnantes. Cette démarche développe la confiance...

La troisième étape du travail de deuil est celle du marchandage. Je l’aime bien, je la trouve mignonne. Elle m’inspire beaucoup de tendresse. C'est l'univers de l'économie verte : des bonnes intentions qui ne suffisent pas.  Dans le marchandage, on n'est pas démuni, on peut agir alors l'énergie est au beau fixe ! C’est le terrain des surmotivés, des enthousiastes de la récup'. Il y a un esprit bon enfant, beaucoup de solidarité, une belle énergie. Un tissu social cousu d’espoir, de bonnes intentions et de bonnes résolutions. C'est l'univers des petites...